Habitants de la capitale

Habitants de la capitale

Où résident les habitants de la capitale? (L'essentiel)

Où résident les habitants de la capitale? (L'essentiel)

 

Les chiffres de la population de Luxembourg-Ville au 31 décembre 2012 ont été dévoilés ce lundi.

Depuis le mois d'octobre 2012, Luxembourg-Ville a franchi le cap des 100 000 habitants, obtenant de fait le statut de grande ville. Un statut confirmé ce lundi avec la présentation de la démographie de la ville au 31 décembre 2012. À cette date, la capitale du Grand Duché comptait 100 390 habitants, issus de 153 nationalités.

 

Pour permettre de se représenter cette situation, L'essentiel Online a représenté le nombre d'habitants, quartier par quartier. Du Hamm au Kirchberg en passant par Bonnevoie ou le Limpertsberg, les 24 zones qui composent Luxembourg-Ville présentent ainsi des profils différents, aussi bien en termes de populations que du nombre global d'habitants. «Cette diversité s'explique en partie par des critères aussi différents que le prix des loyers, la présence plus ou moins forte d'une communauté ou les logements encore disponibles», assure Jean-Paul Blau, directeur du Bierger Center.

 

Départ des Luxembourgeois de la capitale

 

Concrètement, Luxembourg-Ville présente bel et bien plusieurs visages, mais avec au moins une constante. Dans les 24 quartiers qui composent la capitale, les Luxembourgeois restent encore et toujours la première communauté résidente en valeur absolue. Seule exception: le quartier de la Gare. Dans 19 des 24 quartiers, les Luxembourgeois cohabitent ainsi avec les Français et les Portugais qui représentent respectivement 15,38% et 14,19% de la population résidente. Seuls les quartiers du Kirchberg, du Limpertsberg et de la Ville Haute échappent à ce schéma, la population portugaise laissant sa place aux Italiens ou aux Allemands. Un phénomène lié «principalement au niveau de revenus des habitants de ces quartiers et au fait que les habitants cherchent des résidences proches de leur travail», explique le directeur du Bierger Center.

 

Comparée à 2010, année de la première analyse détaillée de la population à Luxembourg-Ville, la situation n'a que peu changé. La hausse du pourcentage d’étrangers résidents, expliquée en partie par le départ de plus en plus de Luxembourgeois de la capitale, demeure la principale nouveauté. Au 31 décembre 2012, les étrangers représentaient ainsi 67,23% de la population, contre 65,22% deux ans auparavant. Un changement de comportement qui devrait être complété par la publication, d’ici quelques mois, des résultats du dernier recensement réalisé par le Statec.

Plus de news