90 MILLION D'EUROS

90 MILLION D'EUROS

90 millions € alloués pour protéger l'environnement (wort.lu)

90 millions € alloués pour protéger l'environnement


Le gouvernement luxembourgeois a adopté des mesures spéciales pour atteindre les objectifs fixés au niveau international afin de protéger l’environnement.

Ces objectifs peuvent être atteints en prêtant attention à l'efficacité énergétique des bâtiments et en exploitant, de façon plus intensive, les sources d’énergie renouvelables.

Le gouvernement a récemment approuvé une série de dispositions visant à modifier la législation actuelle en matière de soutien financier fourni à ceux qui construisent une maison ou qui ont opté pour la rénovation d’un bâtiment. Ces mesures seront appliquées à partir de 2013 jusqu’en 2016. «Au cours des quatre prochaines années nous allons allouer quelque 90 millions €», a déclaré le Ministre de l’Environnement Marco Schank en présentant les dispositions adoptées par le gouvernement.

Ces ressources seront allouées pour la construction de maisons basse énergie ainsi que pour l’amélioration des normes énergétiques dans les bâtiments en cours de rénovation. Même le service de conseil pour la mise en œuvre de ces projets sera subventionné par le gouvernement. Ces allocations seront disponibles pour les particuliers, les associations, les agences immobilières, ainsi que pour les constructeurs.

 

JUSQU'A 160 EUROS ALLOUES PAS METRE CARRE

 

Ceux, par exemple, qui envisagent de construire une maison qui va remplir les standards fixés pour la catégorie A recevront une aide financière de 160 € par mètre carré à condition que la surface de leurs biens ne dépasse pas 150 mètres carrés et qu’ils ont présenté leur demande d'autorisation de construire avant fin 2014. Les maisons dont la construction débutera en 2015 ou 2016 recevront une subvention de 70 € par m². Dans le cas de maisons dont les standards énergétiques sont inferieurs (catégorie B), le soutien financier s’élève à 45 € par m².

Si des vieilles maisons sont rénovées, un bonus de 10, 20 ou 30% est disponible toujours en fonction de la catégorie, mais à condition que le processus de rénovation améliore les standards de l’unité résidentielle concernée de deux catégories.

 

Plus de news