L’immobilier bat des records

L’immobilier bat des records

Au Luxembourg, l’immobilier bat des records (Wort.lu)

Au Luxembourg, l’immobilier bat des records (Wort.lu)

 

L’immobilier ne connaît pas la crise: en 2014, louer un appartement a coûté en moyenne 7,6% de plus qu’une année plus tôt à la location contre ‘seulement’ 2,9% pour une maison, a indiqué le leader du marché, Jones Lang LaSalle.

 

Et la tendance n’est pas près de s’inverser puisque la  demande est estimée de  15.000 à 18.000 appartements alors que ne sont  livrés que  5.000 à 7.000 appartements. Il faudrait que le gouvernement double les programmes de construction pendant au moins trois ans en assouplissant les règles du jeu pour espérer endiguer cette flambée des prix.

 

L’ancien continue de séduire avec des ventes en hausse de 3% pour les appartements et de 2% pour les maisons mais de plus en plus, les acheteurs se lancent dans des constructions à finir eux-mêmes pour maîtriser chaque détail de leur futur investissement.

 

2014 a aussi été  l'année de transactions de grande taille pour l’immobilier de bureaux, surtout avec le Crystal Park de PwC, les nouveaux bureaux de KPMG au Kirchberg et le rachat du château d’ArcelorMittal par la BCEE. JLL a enregistré pour 201.000 m2 de transactions soit 38% de plus qu’en 2013. 2015 sera l’année des records pour les institutions européennes: à elle seule, la Commission européenne finalise des deals de 40.000 m2 en attendant que le nouveau Jean Monnet soit livré fin 2019. Déjà très présente à la Cloche d’or à Gasperich, il y a des chances que toute la Commission s’y installe dans l’intervalle. La Banque européenne d’investissement doit elle aussi trouver 30.000 m2 dans le cadre de son extension.

 

Dans l’immobilier commercial, les rues les plus prisées des grandes marques continuent de signer des records, plus 24% à 11.898 m2 malgré les faillites en cascade parce que de nombreuses demandes de locaux étaient déjà dans les mains des professionnels. A l’inverse, le stockage continue de perdre du terrain à l'image de locaux pour la logistique: les pays frontaliers, que ce soit l'Allemagne, la France ou la Belgique, proposent des prix au mètre carré largement plus attractifs.

 

Plus de news